Accueil > High Tech > Polémique autour des 13 SDF transformés en Hotspots 4G-WiFi aux Etats-Unis…

Polémique autour des 13 SDF transformés en Hotspots 4G-WiFi aux Etats-Unis…

 

Un projet original mis en place par l’agence de communication New-Yorkaise Bartle Bogie Hegarty (BBH) dans le cadre de la conférence SXSW se tenant à Austin au Texas tourne au cauchemar et à la polémique…

 

 

 

Un concept original permettant aux SDF d’avoir de petits revenus

Tout d’abord une idée simple permettant aux SDF de recevoir quelques fonds et aux visiteurs de la conférence de pouvoir accès au WiFi sans problème ; car comme on le sait lors de grandes conférences, le réseau est souvent embouteillé et les échanges de données impossibles aux heures de grande affluence.

Les sans abris sont revêtus d’un T-shirt portant leur nom « I am Thomas, a 4G Hotspot », indiquant aux passants qu’ils peuvent se connecter à côté d’eux… Le tarif conseillé pour l’utilisateur de ce hotspot très spécial est de 2 dollars les 15 minutes (à noter quand même que le prix reste indicatif et est surtout fixé selon le bon vouloir de l’utilisateur, car il s’agit d’une donation)… L’argent ainsi collecté est directement reversé au sans abri.

Un site dédié au projet Homeless Hotspots permet de connaître un peu mieux les sans abris participant à cette expérience, son mode de fonctionnement,..

Clarence Earl Jones, le sans abri le plus médiatisé depuis le début de la polémique, a été interviewé sur le sujet et déclare se sentir utile et pouvoir enfin faire de l’argent.

La polémique prend le dessus

Mais voilà ; la critique est arrivée aussi vite que la communication. L’Amérique bien pensante s’est très vite insurgée contre l’utilisation de l’homme comme objet ou matériel informatique. Certains articles se focalisent sur l’inhumanité de faire profiter un possesseur de smart phone d’un SDF devenu une simple borne… Le scandale s’est répandu à vitesse grand V sur la toile, le blog et le compte Twitter de l’agence BBH. Avec des insultes traitant l’agence d’esclavagiste, l’idée abjecte et irrespectueuse de l’être humain.

Certains journalistes reconnus comme David Gallagher du New York Times sont plus tempérés, mais restent critiques « Quand l’infrastructure manque, nous transformons les humains en infrastructure ».

L’agence BBH se défend et explique ses motivations.  

L’agence de communication devant la déferlante de critique sur le Web a pris la parole ; en expliquant très clairement les objectifs de la campagne ; mettre en avant les problèmes rencontrés par les SDF, les sortir de l’anonymat et leur donner un coup de pouce en leur offrant tous les gains. Pour l’agence, ce projet expérimental serait la version moderne de la vente de journaux dans les rues.

Et de notre fenêtre outre-atlantique que pourrait-on en penser ?

À cela je me pose cette simple question : qu’y a t il de plus dégradant pour un SDF ? être un Hotspot WiFi, garder des places de parkings, être transformé un homme sandwich entre deux panneaux publicitaires, ou tout simplement tendre la main pour mendier ?

Comme le dit Clarence dans son interview ; il n’a pas d’ordinateur, pas de maison et pas de quoi manger… Alors prendre quelques dollars aux utilisateurs de smart phone pour permettre à un sans abris de manger un peu est-il si abjecte ?

A mon humble avis l’Amérique qui a créé cette polémique manque terriblement d’empathie et ne s’est pas mise un seul instant dans la peau du sans abris à qui on offre la possibilité d’avoir quelques revenus… À aucun moment non plus elle n’a réalisé que ce sans abris anonyme à côté duquel des centaines de personnes passent tous les jours sans le voir devenait grâce à son T-shirt portant son nom : Clarence, Stacia, Jonathan, Gilbert, Tom,… une personne capable de rendre un service au sein de la société.

Mais et il y a quand même un Mais ; car même si le projet est expérimental et ne manque pas d’intérêt, la présentation qu’il en avait été faite par l’agence BBH faisait preuve d’un détachement très particulier vis à vis du sans abris… D’ailleurs la fameuse page de présentation a été retirée de son site depuis le début de la polémique.

Certes le projet n’a pas été présenté sous sa meilleure forme, mais à votre avis si cela se passait en France qu’elles seraient les réactions ?

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :